logo

Rémi Schweizer

Stratégies d’activation du droit dans les politiques environnementales

Cas autour des bisses valaisans

ISBN: 978-3-7253-1029-6
Umfang: 304 Seiten
Einband: Paperback
Erschienen: Juli 2015
Reihe: Politikanalyse /Analyse des Politiques Publiques , Band 13

€ 53.50

Alors que les politiques environnementales se sont développées de manière exponentielle ces dernières décennies, les problèmes demeurent. C’est que l’adoption d’une règle ne constitue jamais une fin en soi. Encore faut-il, pour qu’elle produise ses effets, que les acteurs se l’approprient, la traduisent comme une prescription au niveau de l’action. Or ce processus d’appropriation, loin d’être automatique, est émaillé de rapports de force et d’arrangements, de stratégies complémentaires ou concurrentes. Tous les acteurs ne poursuivent dans ce cadre pas des objectifs de concrétisation, certains cherchant au contraire à contourner ou à instrumentaliser les règles, à atténuer leurs effets ou à favoriser des solutions sur mesure. Il y a,
clairement, une distance de la règle à l’action. Le présent ouvrage met en lumière la dimension politique de ces processus à travers le développement du concept de stratégies d’activation du droit. Relevant autant de démarches de concrétisation que de logiques alternatives (passivité, détournement,
contournement, innovation), elles sont placées au coeur de la réflexion. Au final, le propos souligne l’intérêt d’une approche moins managériale de la mise en oeuvre. Les stratégies d’activation contribuent à mettre en évidence un répertoire très fin de jeux d’acteurs, à systématiser une analyse actuarielle souvent réduite au minimum en raison de la difficulté à en rendre compte.

Dans la série «Analyse des politiques publiques», les éditeurs publient des thèses, des manuels, des collections d’articles ou d’autres contributions
théoriques et pratiques intéressantes pour l’enseignement et la recherche dans ce domaine. L’analyse des politiques publiques s’est fortement développée ces dernières années, en Europe et en Suisse, et elle a fait son entrée dans les curricula de la plupart des programmes d’étude de science politique ou administrative. De plus, le politique et l’administration se servent de plus en plus d’analyses de ce genre en vue de concevoir
des politiques substantielles ou institutionnelles spécifiques ou de les reconstruire en vue d’augmenter leur efficacité. Le même constat vaut pour les organisations sociales, des partis politiques ou des groupes d’intérêts qui participent de manière directe ou indirecte à la conception ou à l’exploitation de politiques publiques. La série se propose de fournir à tous les acteurs de politiques publiques, mais aussi aux enseignants et aux chercheurs, le savoir théorique, conceptuel et pratique de cette nouvelle discipline et à contribuer ainsi à sa vulgarisation.

Kategorie: .
Alors que les politiques environnementales se sont développées de manière exponentielle ces dernières décennies, les problèmes demeurent. C’est que l’adoption d’une règle ne constitue jamais une fin en soi. Encore faut-il, pour qu’elle produise ses effets, que les acteurs se l’approprient, la traduisent comme une prescription au niveau de l’action. Or ce processus d’appropriation, loin d’être automatique, est émaillé de rapports de force et d’arrangements, de stratégies complémentaires ou concurrentes. Tous les acteurs ne poursuivent dans ce cadre pas des objectifs de concrétisation, certains cherchant au contraire à contourner ou à instrumentaliser les règles, à atténuer leurs effets ou à favoriser des solutions sur mesure. Il y a,
clairement, une distance de la règle à l’action. Le présent ouvrage met en lumière la dimension politique de ces processus à travers le développement du concept de stratégies d’activation du droit. Relevant autant de démarches de concrétisation que de logiques alternatives (passivité, détournement,
contournement, innovation), elles sont placées au coeur de la réflexion. Au final, le propos souligne l’intérêt d’une approche moins managériale de la mise en oeuvre. Les stratégies d’activation contribuent à mettre en évidence un répertoire très fin de jeux d’acteurs, à systématiser une analyse actuarielle souvent réduite au minimum en raison de la difficulté à en rendre compte.

Dans la série «Analyse des politiques publiques», les éditeurs publient des thèses, des manuels, des collections d’articles ou d’autres contributions
théoriques et pratiques intéressantes pour l’enseignement et la recherche dans ce domaine. L’analyse des politiques publiques s’est fortement développée ces dernières années, en Europe et en Suisse, et elle a fait son entrée dans les curricula de la plupart des programmes d’étude de science politique ou administrative. De plus, le politique et l’administration se servent de plus en plus d’analyses de ce genre en vue de concevoir
des politiques substantielles ou institutionnelles spécifiques ou de les reconstruire en vue d’augmenter leur efficacité. Le même constat vaut pour les organisations sociales, des partis politiques ou des groupes d’intérêts qui participent de manière directe ou indirecte à la conception ou à l’exploitation de politiques publiques. La série se propose de fournir à tous les acteurs de politiques publiques, mais aussi aux enseignants et aux chercheurs, le savoir théorique, conceptuel et pratique de cette nouvelle discipline et à contribuer ainsi à sa vulgarisation.